Remettons les pendules à l’heure...

mardi 21 mars 2017

Dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 mars, à 2h du matin, il conviendra d’avancer vos montres d’une heure, soit à 3h.
Ne pas faire sonner votre réveil pour autant...Vous n’étes pas obligé de le faire pile à 2h00 ! :-)
Néanmoins, oui, vous allez perdre une heure de sommeil pour les dormeurs...gagner une de travail pour les travailleurs...Enfin bref, à différencier selon l’occupation du moment...

Historique :

« Cette histoire de changement d’heure ne s’est pas faîte en une seule fois ! *En 1911, la France adopte l’heure donnée par Greenwich, petite ville située près de Londres, où se trouve l’ancien Observatoire astronomique royal ; notre pays étant compris dans le même fuseau horaire que Greenwich. En 1916, la France décide de rajouter une heure, par rapport à l’heure de Greenwich pendant les mois d’été pour faire des économies d’énergie. Mais en 1940, la France, occupée par les Allemands, adopte l’heure de Berlin : il faut à cette époque rajouter deux heures en été sur l’heure de Greenwich et une heure en hiver. Puis en 1945, on revient finalement à l’heure de 1916, en appliquant l’heure d’été pendant toute l’année ! Mais en 1973, le " choc pétrolier ", ainsi appelé car le prix du pétrole est multiplié par quatre, fait augmenter le prix de l’électricité. Donc en 1975, le président Valéry Giscard d’Estaing décide que les montres seront avancées l’hiver d’une heure sur l’heure de Greenwich et de deux heures pendant l’été. Cette heure de soleil en plus le soir devait permettre de réduire l’utilisation d’électricité pour l’éclairage.
C’est en 1884 que l’ingénieur écossais Sandford Fleming invente le système des fuseaux horaires en voulant homogénéiser les horaires des transports ferroviaires au Canada, pays très étendu. Il divise (de façon imaginaire bien sûr !) la surface de la Terre en 24 fuseaux horaires de longitude identique. Dans un fuseau, la même heure est appliquée partout. Le fuseau d’origine est celui qui comprend la ville de Greenwich. » Cécile Gallet

* Notons que c’est d’abord en 1784 que Benjamin Franklin, physicien, écrivain et diplomate américain, souligne l’idée de décaler les heures aux changements de saisons, dans le but d’économiser de l’énergie. Mais personne ne donna suite à l’idée jusqu’à ce qu’elle fut relancée en 1907 par un inventeur et entrepreneur britannique du nom de William Willet. Dans le cadre d’une campagne sur l’économie d’énergie, il publie une brochure appelée « Waste of Daylight » (Gaspillage de la lumière du jour) sic www.fuseauhoraire.com